Chapelle du prieuré de Verx Sospel

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
29-11-2016

Chapelle du prieuré de Verx Sospel

XVIIe-XVIIIe

Sur la rive droite de la Bévéra, entre les vallons du Guiou et de Paraïs, la chapelle dite de la “Madona d’a Comenda (ou Commenda)” a été un sanctuaire étroitement lié à l’histoire de l’Abbaye de Lérins et du bassin de Sospel

La charte originelle mentionnait le lieu-dit “de Verx”. Les toponymes “de Virgis ou de Virga” sont des latinisations du terme local. La donation à l'Abbaye de Lérins date de 1095. 

En 1229, Guillaume, un évêque vintimillais, autorisait tous les Sospellois à verser des legs pieux au prieuré de Verx et à le choisir comme lieu de sépulture, (de même que Saint Gervais et les églises paroissiales de la Cité).

En 1400, le Prieuré a été confié à Jean Combes, comte de Collirac.

1464 les bénédictins ont quitté la vallée de la Bévéra pour retourner à Lérins, déjà atteint par “la plaie de la commende”. La commende permettait à un ecclésiastique ou un laïc de percevoir des revenus d'une abbaye sans  intervenir dans son fonctionnement.

A la fin du XVe siècle, la première commende a échu à Carlo Grimaldi “pour vivre commodément”, lequel l’a cédée à Jean Toesca en 1507. A sa mort, Clément VII l’a octroyée, en 1523, à Francesco de Bartolomeis, alors âgé de 8 ans ! Contre une pension de cent écus d’or, celui-ci l’a cédé à son frère Clément qui à son tour s’est démis du bénéfice en faveur d’Antoine de Bartolomeis. Antoine l’a conservée jusqu’en 1594. puis il a renoncé “à la Comenda de Santa Mariæ de Virgis”, au profit de l’abbé Jules Rici, contre une pension de cent écus d’or.

Avec l’appui du duc Charles Emmanuel, une bulle papale a confirmé la cession, bien que Lérins ait cherché à reprendre la possession de son prieuré. Deux documents du XVIe siècle mentionnaient : - le regroupement des preuves canoniques et juridiques de l’appartenance au monastère de Lérins. - “l’église assez belle, bien couverte et bien fermée ... contigüe à cette église se trouve la maison où l’on peut habiter, avec un fenil (feniera) où l’on rentre les foins dudit prieuré”.

En 1604, le Pape Clément VIII incorporait 24 bénéfices dans les biens de l’ordre militaire des Saints Maurice et Lazare, dont “Santa Maria de Virgis et San Gervasio de Sospello”. Divers membres de la famille des Rici ont reçu la croix de Chevalier de l’Ordre, avant de prendre possession de la Comenda.

Au XXe siècle, les Sospellois désignaient le site sous le vocable de la “Madona d’a Comenda ” et le Marquis de Monléon était le propriétaire de la Comenda.

La  chapelle du XVIIe ou XVIIIe siècle, a été  restaurée plusieurs fois. Le domaine fait partie d'une propriété privée.

Source Cercle d'études du Patrimoine et de l'Histoire de Sospel 2006 N°2.

Coordonnées
43.8897, 7.4177
Zone Géographique
Bévéra