Cathédrale Saint Michel de Sospel

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
22-10-2019
Cathédrale Saint Michel de Sospel

Cathédrale Saint Michel de Sospel

XVIIe

Reconstruite entre 1642 et 1672 suite à un voeu de la population après une épidémie de peste. Endommagée par les guerres, elle reçut une nouvelle façade en 1754.

La Cathédrale Saint-Michel (officiellement cette fonction a cessé en 1802), rebâtie au XVIIe siècle (architecte probablement Jean André Guibert) sur l'emplacement d'une basilique romane, a conservé son vieux clocher roman lombard (XIIe-XIIIe). Elle est de plan basilical à 3 nefs avec un choeur en voûte semi-circulaire. Ses grandes dimensions (elle est la plus grande église des Alpes-maritimes: 57 m sur 28 m et haute de 22 m) sont surprenantes: elles témoignent de la grande époque où Sospel fut érigé en évêché (1378). Sa façade à trois portes (1641) comporte au niveau supérieur deux niches sous un fronton triangulaire typique du pré baroque romain (Saint Abscans (?) et Saint Hippolyte, saints patrons de Sospel).

Elle a un parvis en escalier blanc et gris aux lignes sinueuses.

A voir:

A gauche

-Autel N.D. de Bon Voyage avec saints Jean de Capistran, Philippe Néri,  Jean Baptiste et Antoine de Padoue (1680) et le donateur Antoine Vachieri.

-Statue de Antoine de Padoue avec Jésus en albâtre (XVIIe).

-Crucifixion et Jean Baptiste, Marie Madeleine et Honorat (1756). Dans le coin bas gauche les armoiries des Ricci.

-Autel Saint Ruf: retable de 1760 avec huile: martyre de Saint Pancrace (?) (Parginti 1910).

-Autel de deux évêques Saint Ruf (Congrégation de  Saints Augustin) qui avait la charge de la paroisse au début et Saint Augustin (XVIIIe).

-Autel de la Madone de "La Pietà" en marbre (1663) avec 15 médaillons du Rosaire. Au-dessus statues en marbre de la Vierge à l'Enfant avec Dominique et Catherine de Sienne.

-Retable de l' Immaculée Conception (provenant de la chapelle des pénitents noirs) attribué à  François Bréa (vers 1540) entourée d'angelots et dominant un paysage de mer et de montagnes avec Sainte Marthe et Sainte Suzanne (L Thévenon) ou Sainte Pétronille (G. Leclerc) et 6 angelots l'entourent; au dessus une Pietà avec un paysage aussi encadrée par l'Annonciation.

-Retable de la Vierge de Piété: Une Pietà de 1470 (L. Thévenon parle de 1518) avec Saint Jean, Sainte Catherine d'Alexandrie et Sainte Madeleine, Saint Nicolas (avec 3 bourses d'or). On remarque les donateurs en pénitents au bas de la Pietà. Marie a des larmes qui coulent de ses yeux, détail très rare. Ce retable provient de la chapelle des Pénitents Blancs.

Le chœur

Il est formé d'une succession de niches concaves du XVIIIe siècle avec une Vierge en albâtre de la carrière de Trapani (1663).

-Stalles du XVIIe derrière l'autel.

-La grande cathèdre (XVIIe-XVIIIe) témoigne de la période du Grand Schisme où Sospel fut érigé en évêché (1378). Pendant plusieurs décennies Sospel sera un évêché d'où le nom de " cathédrale " qui lui est resté.

A droite

-Autel de l'Annonciation: reliques des saints Note et chasse de Saint Fortunat. Tableau de l'Annonciation (Parginti 1910) A droite un tableau de le vision de Françoise Romaine (XVIIe) provenant de sa Confrérie.

-Autel Notre Dame du Carmel, au centre statue de la Vierge à l'Enfant, tenant  le scapulaire Note  et huile: les Ames du Purgatoires(XVIIIe) avec Nicolas de Tolentino. Statues de la Vierge à l'Enfant, de Simon Stock et de  Thérèse d'Avila au sommet. Saint Louis de Gonzague dans un médaillon sur un pilier.

-Autel Sainte Catherine: La Sainte Trinité avec un saint évêque et Catherine d'Alexandrie (XVIIe)

-Une Sainte Parenté dans l'autel des Borriglione.

-Peinture de Saint Michel sur la voûte: le curieux diable est le résultat d'une réfection de l'après-guerre.

-Orgue  de facture italienne, construites par les frères Agati (1843), facteurs d'orgues de Pistoia en Toscane. Le buffet est de 1753, remanié en 1843 et restauré pour l'instrument en 1891 (Vittino) et pour le buffet en 1976 (Hartmann) et en 1989 (Muno).

-Baptistère en marbre avec tente en noyer et statue doré (XVIe-XVIIe).

Photos  LB et JPB.

Lien: Nice Historique 1999 N°3

Coordonnées
43.8769, 7.4467
Zone Géographique
Bévéra